En maison d’arrêt 28 jours, déçu des candidats et normalement pere, Vincent Shogun fait son retour

Vincent Shogun, de sa véritable identité Vincent Cohen Szewczyk, s’est fait connaître de tout public courant 2011 dès la première saison des Ch’tis. Ensuite, le fanfaron de la bande est devenu un personnage symbolique du projet car il y fonctionnera plus d’une dizaine de fois. Mais le modèle s’essouffle et Les Marseillais gagnent de l’emplacement. À l’arrêt de l’émission, le héros de Shogun va séduire d’autres productions, car il sera contacté afin d’incorporer les castings des Princes de l’Amour, des Anges, de La Villa des Cœurs Brisés et dernièrement le combat des Couples.

Mais d’un coup tout s’arrête pour Vincent ! En effet, dès qu’ils ont été interpellés pour détention de stupéfiant, l’individu a été éjecté de la télévision réalité. Il relate tout et balance sur ses vieux camarades.

Vincent Shogun

Vincent Shogun fait son come-back.

Le 16 juillet 2019, Blasting Informations expliquait que Vincent Shogun avait été interpellé puis enfermé en taule pour détention de stupéfiant dure. Aucun proche, ni employé ne s’étaient prononcés à ce moment-là, laissant les groupies dans le peu limpide le plus complet. C’est quasiment 30 jours après que nous avons enfin eu des informations de Vincent.

Après son interpellation durant son séjour dans la capitale hollandaise, Vincent Shogun réapparaît libre et en forme. « Moi est-ce que ça va ? super bien ! Je vous dis à très très vite », avait-il révélé sur Snapchat.

Dans un inédit entretien pour Sam Zirah, l’individu revient sur ses désillusions judiciaires, et plus précisément sur la suite des événements : « même si j’ai été innocenté, tout est en stand-by. Tout le monde m’a laissé un peu tomber à cause de mon image… Mon souhait le plus cher, c’est de revenir à la télévision ! Il faut me laisser ma chance. J’ai refait un petit tournage, mais je ne peux pas trop en parler pour l’instant. (…) Je vais revenir dans la gamme bientôt ! »

« Je n’ai plus de nouvelles du public »

Dans ses confidences au Youtubeur, Vincent déclare qu’après son voyage en taule, qu’il a entièrement assumée, beaucoup d’êtres humains lui ont filmé le dos.

« Je n’ai plus de nouvelles des gens. Je n’ai pas eu de communication des productions, tout comme des individus de télé à part Tressia, Jordan, Charles et Julien Tanti. Toutes les autres personnes que j’ai côtoyées zéro ! J’ai été un peu blessé, car moi j’ai toujours été là pour tout le monde, tout le temps… »déclare-t-il.

Au passage, Shogun mentionne ses ex. S’il n’a pas hésité à congratuler Hillary pour sa maternité, qui lui a aussi docilement fourni d’explications, l’ex-aspirant des Ch’tis ne rate pas de clasher Virginie : « à la fin, j’étais réellement déçu !

Je ne l’ai plus du tout reconnue dans Le combat des Couples avec ma personne. Il semble qu’elle s’est servie de ma personne ! Sans ma personne, elle n’était rien. »

Aux oubliettes depuis huit mois ma personne, Vincent Shogun révèle être « triste » de ne plus faire d’investissements d’équipements, ni d’émissions. « Le moral en prend un coup ! J’étais perdu, pas bien, seul au monde.. », confie-t-il avant de faire un retour sur son voyage de 28 jours en taule dans la capitale hollandaise. « Ce n’est pas ma personne le coupable. Toutes les charges contre ma personne ont été annulées. Je n’ai pas de casier judiciaire, je n’ai rien. C’est l’individu à proximité qui était coupable, pas moi. Je n’en savais rien.

Vincent Shogun

LIRE L’ARTICLE : Carla Moreau : enceinte de son 2 ème enfant ? Elle prouve sa dernière ligne

J’ai été influençable. En taule, j’ai réalisé beaucoup de hobby, ça m’a endurci. »

Alors, que fait Vincent Shogun pour le moment son retour en télévision ? Il répond et parle de ses projets : « aujourd’hui, je suis patron d’un fast-food. Mais il marque une pause en raison du confinement. ». Mais Sam Zirah n’a pu remettre à plus tard d’aborder un potin dernier à son propos. En effet, une discussion entre Vincent et une supposée ex-petite copine a circulé sur les réseaux sociaux. Dans le partage, la demoiselle, qui porterait sa progéniture, incrimine l’individu de ne pas prendre en charge sa maternité. Il nie : « C’est quoi cette erreur ? À aucun moment je vais être papa ! Je n’en ai aucune idée qui est cette fille opérationnelle à tout pour le buzz. J’ai dû la croiser en soirée… »

Publicités

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :