Nabilla qui piège Thomas avec les mains en sang.

Nabilla qui piège Thomas : la mère de Milann est pleine de ressources quand il est ici question d’embêter son époux Thomas. Ce coup ci, elle a essayé de le piéger avec une main en sang…

Elle et Thomas partent de Dubaï.

En milieu de cette année, Nabilla se confiait à son groupe sur ses différents projets. Déjà, elle a abordé une seconde maternité. Celle qui est mère d’un gamin de neuf mois, aime ce nouveau rôle. « Comme on désire pourtant une grande famille, il est nécessaire qu’on ait les épaules vastes. (…) Notre objectif réellement, c’est notre fils. On travaille sur un autre projet en famille. Mais quand la maison sera finie, on sera sans doute capable de ne pas oublier d’élargir notre famille » disait-elle alors.

Nabilla qui piège Thomas a également parlé de leur départ vers les US. Elle a reconnu : « Durant ces mois on va pouvoir respirer un peu, parce que Dubaï c’est une magnifique commune. Mais on y arrive c’est un peu pesant et c’est petit. On a besoin de regarder d’autres choses, d’autres horizons ». Et on y arrive que l’heure du départ ait sonné ! C’est vers Miami qu’ils veulent s’envoler mais avant cela : il faut tout élaborer. Nabilla n’est pourtant pas opérationnelle à foncer dans cette mission. Alors elle a imaginé à piéger son époux… 

Mutilée, Nabilla qui piège Thomas.

Celle qui a amusé le web en préparant un gâteau au chocolat à simulé une plaie à la main afin de faire peur a son mari et fuir le déménagement. Elle a dès lors enregistré la scène sur Snapchat : « Tu m’as dit : ‘Participe’, on y arrive, je t’avais dit je suis madame drame ». Thomas lui a alors rétorqué : « Reste tranquille, on a fait neuf déménagements, tu ne m’as en aucun cas aidé. Une fois tu m’avais fait croire que tu t’étais tordue la cheville dans les escaliers, elle avait réalisé un bandage carrément… C’est Madame Esquive ».

Mais l’influenceuse n’a pas lâché sa fonction : « Je ne fais pas semblant je saigne, j’ai la possibilité de plus t’aider je ne me sens pas au top. Si je ne m’étais pas fait ça je t’aurais aidé.

Toutefois, pour ce que ce soit un peu plus rigoureux, la damoiselle a fait le choix de se mettre quelque chose sur la main qui s’apparente à s’y méprendre à du sang ! « J’ai du sang. Je te dis que j’ai très mal» , a-t-elle lancé. Finalement, Thomas s’est observé vélocement qu’il était question de bétadine… Quelle farceuse cette Nabilla ! Et vous, qu’est-ce que vous en pensez ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :